Élevage, climat et politique des ressources

Une introduction
26 October 2022
Primer

Qu'est-ce que le pastoralisme et pourquoi est-ce important ? Cette introduction se focalise sur un type d’élevage en particulier : le pastoralisme. Le pastoralisme est un mode d’élevage fondé sur le pâturage d’animaux au sein d’espaces naturels et de paysages variables. Il fournit des moyens de subsistance à des millions de personnes et se déploie sur les terres de parcours sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique, soit sur plus de la moitié des terres émergées de la planète.

Quelles sont ses caractéristiques essentielles ? La première – et la plus importante – est que le pastoralisme fait usage de la variabilité. Les pâturages – propices au pastoralisme – sont extrêmement diversifiés, les précipitations et les chutes de neige variant énormément d’une saison à l’autre et d’une année à l’autre. Dans de nombreux endroits du globe, le changement climatique génère des variations climatiques de plus en plus erratiques. Le pastoralisme s’appuie à la fois sur les connaissances et les pratiques traditionnelles pour aider les animaux et les humains à vivre ensemble dans des environnements incertains et imprévisibles.

Deuxièmement, le pâturage des animaux pastoraux est une conduite délibérée des troupeaux s’appuyant sur des interactions étroites et bienveillantes entre les humains et les animaux. Pour avoir une alimentation saine, les animaux pastoraux doivent se nourrir d’un mélange équilibré de différentes plantes. Les éleveurs aident leur bétail à atteindre cet objectif en le laissant brouter dans des environnements qui varient en altitude, en humidité et en type de végétation. Cela nécessite généralement de déplacer les animaux, souvent de façon saisonnière. Les compétences et les connaissances des éleveurs, ainsi que l’entraînement des animaux, permettent à ces derniers d’utiliser au mieux les nutriments provenant de paysages mixtes qui varient considérablement au fil du temps.

Troisièmement, le pastoralisme joue un rôle essentiel dans la protection des environnements, la séquestration du carbone et l’accroissement de la biodiversité, tout en assurant l’accès à des aliments très nutritifs à des personnes souvent marginalisées. Les éleveurs utilisent des terres marginales souvent peu peuplées, développant ainsi une identité culturelle distincte, même s’ils interagissent étroitement avec les agriculteurs sédentaires et les citadins.

Les systèmes pastoraux sont extrêmement diversifiés. Certains éleveurs sont to- talement nomades et se déplacent en permanence. D'autres sont sédentarisés de manière semi-permanente ou permanente. Certains se déplacent sur de longues distances entre les régions, d’autres déplacent les animaux quotidiennement ou de manière saisonnière dans une zone plus restreinte. Certains entretiennent des relations très étroites avec les agriculteurs, soit parce qu’ils sont eux-mêmes cultivateurs (éleveurs agro-pastoraux), soit parce qu’ils échangent du fumier ou des produits animaux contre l’accès à des terres où les animaux peuvent se nourrir.

Download: 
Élevage, climat et politique des ressources: Une introduction(pdf, 6.59 MB)
Average time to read: 
90 minutes