Search results

20 items
  1. dlr28-de

    Reform der Cannabispolitik in Europa

    • Tom Blickman
    27 December 2014
    Policy briefing

    Während die Reform der Cannabispolitik in Amerika Fahrt aufnimmt, scheint Europa hinterherzuhinken. Genauer gesagt, die europäischen Staaten auf nationaler Regierungsebene, wo die Leugnung der Veränderungen in der politischen Landschaft und die Trägheit bei der Reaktion auf Forderungen nach einem Wandel noch immer vorherrschen. Auf lokaler Ebene hingegen führt die Ernüchterung hinsichtlich der aktuellen Cannabispolitik zur Entstehung neuer Ideen. In verschiedenen europäischen Ländern prüfen lokale und regionale Behörden eine Regulierung, entweder unter dem Druck von Basisbewegungen – vor allem den Cannabis Social Clubs (CSC) – oder wegen der Verstrickung krimineller Gruppen und zur Aufrechterhaltung der öffentlichen Ordnung.

  2. dominque-broc

    In France, Cannabis Social Club growers no longer want to hide

    04 January 2013
    Other news

    “It is an act of civil disobedience. We want to impose our activity,” Dominique Broc, the spokesperson for the project. Without hiding his face, he presents a “cultivation space” of about 100 square feet installed in his home. “We produce to protect our society from the perverse effects of mafias that are entering the territory to produce cannabis (often impure) on a large scale to sell them to our children.” (This is a translation of Les cultivateurs des "Cannabis Social Clubs" ne veulent plus se cacher, an article originally published by the French magazine Le Point)

  3. cannabis-sans-frontieres

    Can marijuana beat the Mafia? Some French say make it legal

    11 January 2013
    Other news

    France offers the most recent sign of changing attitudes. While consumption and production of pot for personal use are not criminal offenses in France, growing and selling for other than personal use is illegal. So 150 to 200 “clubs” of growers operating quietly, and their umbrella association called Cannabis Social Clubs, have decided to come out of the dark to lobby openly for legalization.

  4. Bientôt des «cannabistrots» ?

    07 October 2012
    Other news

    Le modèle du «Cannabis social club» (CSC), sorte de coopérative régulant la production et la distribution du cannabis, vient de Belgique et d’Espagne. Dans ces pays, la culture du cannabis est dépénalisée en-dessous d’une certaine quantité [5 plants par personne en Espagne, ndlr]. En France, sur les trois derniers mois, 150 «Cannabis social clubs» se sont montés, ce qui représente entre 1200 et 1500 consommateurs.Un adhérent commente l’essor de ces associations autogérées de consommateurs qui entendent peser dans le débat sur la dépénalisation.

  5. Les “cannabis social clubs” arrivent en France

    18 June 2012
    Other news

    Si PS et UMP pensaient avoir enterré le débat sur le cannabis avec la fin de la campagne des législatives, ils se sont trompés. Des militants viennent en effet d’afficher leur détermination à faire évoluer la législation en annonçant, lors d’un Appel du 18 Joint anticipé à Tours, la création de nombreux “Cannabis social club” un peu partout en France, rapportent nos confrères de la Nouvelle République. Illégaux dans l’Hexagone, ces “clubs” n’en resteront donc, pour l’instant, qu’au stade de groupes informels d’amateurs d’herbe ne réunissant chacun pas plus d’une dizaine de membres.

  6. Les coopératives de cannabis sans but lucratif aspirent à la légalité

    25 December 2012
    Other news

    L'autoculture de cannabis croît et se multiplie. C'est la tendance observée par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) qui dénombre 200 000 cultivateurs particuliers de marijuana en France. Une culture domestique généralement pratiquée à l'abri des regards et sous les néons d'un appartement. Mais pas seulement. Depuis 2009, certains se réunissent dans des "cannabis social clubs". Des coopératives, calquées sur le modèle espagnol, au sein desquelles les adhérents font pousser et partagent leurs plants.

  7. dominique-broc

    Les Cannabis Social Clubs forcent la loi

    15 February 2013
    Other news

    Ils sont chefs d’entreprises, éducateurs spécialisés, universitaires, produisent eux-mêmes le cannabis qu’ils fument, et entendent «renverser la prohibition». De la marijuana, ils prônent un usage modéré et régulé sans en nier les dangers, surtout pour les jeunes. Pour ce faire, ils ont copié un modèle qui existe depuis vingt ans en Espagne: le Cannabis Social Club (CSC). Associations officieuses à but non lucratif. (Lire aussi: Les politiques restent accros à la répression)

  8. La police cueille la tête des pro-marijuana

    23 February 2013
    Other news

    La réponse des autorités ne s’est pas fait attendre… Alors que nous annoncions dans Libération que la Fédération des Cannabis Social Clubs (CSC) français, ces coopératives d’autoproducteurs, allait déposer ses statuts en préfecture le 4 mars, son leader, Dominique Broc a été interpellé. La police s’est présentée à son domicile, a détruit les plans de cannabis, et a saisi l’ensemble du dispositif de culture. Signe que les autorités ne désirent pas en rester là, la police s’est emparée du téléphone portable et du matériel informatique de Dominique Broc.

  9. Thumbnail

    Dominique Broc des Cannabis Social Clubs jugé prochainement

    24 February 2013
    Other news

    L’intense campagne médiatique du porte-parole des Cannabis Social Clubs (CSC), dont le point d’orgue a été le dossier de Libération, a fini par faire réagir les autorités. Dominique Broc a été placé en garde à vue du 19 au 22 février, et il devra comparaître devant le tribunal correctionnel de Tours le 8 avril prochain. Le procureur de Tours avait annoncé son intention de ne pas laisser faire les CSC dans une interview récente au journal local.

  10. Les Cannabis Social Clubs ont rendez-vous à la préfecture

    22 March 2013
    Other news

    Des Cannabis Social Clubs (CSC), groupements de personnes qui cultivent du cannabis et partagent leur production entre eux sans en faire commerce, vont se déclarer dans plusieurs préfectures lundi, a expliqué à l’AFP le porte-parole du mouvement Dominique Broc. L’objectif de ces groupements, qui prônent la dépénalisation du cannabis et l’autoproduction, est de se déclarer comme des associations à but non lucratif (loi 1901) et faire reconnaître légalement leur activité.

  11. Avec les Cannabis social club, le «peuple de l’herbe» veut se faire entendre

    27 March 2013
    Other news

    Avec les Cannabis social club (CSC), dont les statuts ont été déposés lundi dans plusieurs préfectures, des militants défenseurs du cannabis bravent l’interdit pour promouvoir la dépénalisation et l’autoproduction et mettre ainsi un terme aux trafics et à la mise en circulation de produits «frelatés»: 15 à 20 clubs ont été officiellement créés, notamment en Loire-Atlantique, Vendée, Creuse, Charente-Maritime, Indre-et-Loire et Haute-Vienne, emboîtant ainsi le pas à la fédération, créée le 4 mars en Indre-et-Loire.

  12. French weed users register 'cannabis clubs'

    25 March 2013
    Other news

    Cannabis users across France took a high-risk step by registering 'Cannabis social clubs' with local authorities as official non-profit organizations. The stunt is a bid to win public backing but it could land them up to 30 years in jail. In registering their social clubs with local authorities, those behind the stunt hope to illustrate what they see as disproportionate and unfair laws against cannabis use, and force a change in legislation. "We want to remove the sword of Damocles from over our heads, and demand recognition from the public authorities," said Farid Ghehioueche, from the group 'Cannabis sans frontières' (Cannabis without borders).

  13. Un premier "cannabis social club" reconnu officiellement en Vendée

    31 March 2013
    Other news

    C'est une première en France. Cette semaine, la Préfecture de Vendée a officiellement accepté la création d'un "cannabis social club" (CSC), en accusant réception d'un dossier monté par cinq personnes. Ces derniers ont reçu le papier d'attestation officielle avec leur numéro d'association. Les cannabis social clubs, dans lesquels les membres cultivent du cannabis et partagent leur production sans en faire commerce, existent déjà en Espagne et en Belgique. Mais sont totalement illégaux en France.

  14. Cannabis social clubs : dix mois requis contre le porte-parole

    07 April 2013
    Other news

    Dix mois de prison avec sursis ont été requis à l’encontre de Dominique Broc, porte-parole des Cannabis social clubs, qui prône la dépénalisation du cannabis et a défendu son action devant le tribunal correctionnel de Tours. Il est poursuivi pour usage, détention de cannabis et provocation à l’usage de stupéfiants, ainsi que pour refus de prélèvement d’ADN lors de son interpellation le 21 février, à son domicile d’Esvres-sur-Indre (Indre-et-Loire) quand les gendarmes avaient découvert chez lui 126 plants de chanvre et 26 g de cannabis. Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 18 avril. (Lire aussi: Ouverture du procès du porte-parole des Cannabis Social Club)

  15. Dominique Broc, une audience en shit libre

    08 April 2013
    Other news

    Interpellé mi-février après que la police a saisi à son domicile 126 plants de cannabis et 26 grammes d’herbe, le proces contre Dominque Broc ressemblait plus à un combat politique qu’à une joute juridique. «Les Cannabis Social Clubs prônent une consommation régulée et raisonnable de la marijuana. Ils produisent eux-mêmes ce qu’ils fument pour ne pas recourir au marché noir. Il est donc à tout le moins hypocrite de ne pas poursuivre les faits de production et d’envoyer le prévenu devant la juridiction compétente ! tonne son avocat, Philippe Baron.

  16. dominique-broc-trial

    'Cannabis clubs are the solution, not the problem'

    01 April 2013
    Other news

    'Cannabis clubs' all over France have taken the high-risk move of registering with authorities as non-profit organizations. Farid Ghehioueche, a leading activist tells The Local why the clubs should be seen as part of solution to the drug problem. Last week’s registration of clubs as non-profit groups forms part of a strategy to push those in power to come up with an alternative, experimental framework for cannabis use in France.

  17. France cannabis campaigner convicted, fined

    18 April 2013
    Other news

    One of France's leading campaigners for the decriminalisation of cannabis was given a suspended prison term and fined for possession and use of the drug. Dominique Broc is the founder of the cannabis social clubs, a movement that encourages members to grow the herb for their own use and avoid illegal dealers. The 44-year-old gardener said he would appeal his conviction, which came after police who visited his home in western France found 126 plants and 26 grammes of cannabis.

  18. Le Cannabis social club va-t-il être dissous ?

    02 May 2013
    Other news

    Le bras de fer entre le Cannabis social club et les autorités judiciaires a connu un nouvel épisode. Le 4 mars dernier, les membres fondateurs du Cannabis social club français s'étaient rendus à la préfecture d'Indre-et-Loire pour déposer les statuts de cette association dont le but officiel est de fédérer les Cannabis social clubs qui devaient être créés un peu partout en France. Lors d'une audience civile, le procureur de la République de Tours, Philippe Varin, a demandé la dissolution de cette fédération. (Lire aussi: Les Cannabis Social Club assignés à Tours)

  19. dominique-broc-trial

    Les Cannabis Social Clubs partent en fumée

    19 June 2013
    Other news

    Les Cannabis Social Clubs (CSC) sont en plein bad trip. Ces coopératives d’autoproducteurs avaient lancé en mars une vaste opération de désobéissance civile, sommant le gouvernement «de prendre ses responsabilités» sur la dépénalisation de la marijuana. Le tribunal de grande instance de Tours a prononcé, hier, la dissolution de la structure fédérant l’ensemble des Cannabis Social Clubs français. Ses membres ont désormais l’interdiction de se réunir.

  20. Les Cannabis social clubs peinent à raviver la flamme

    14 July 2014
    Other news

    Depuis la dissolution le 20 juin 2013 de la fédération des Cannabis social clubs par le tribunal de grande instance de Tours (Indre-et-Loire), les groupes vivent dans la clandestinité. Alors qu’on pourrait croire que la répression les aurait conduits à l’explosion, les Cannabis clubs continuent d’exister, comme si de rien n’était ou presque. « La dissolution n’a pas changé grand-chose, elle nous a permis de mieux nous organiser », affirme Dominique Broc. Pourtant cette opération de cannabis clubs a un petit côté pétard mouillé.