Search results

11 items
  1. Pourquoi Terra Nova veut légaliser le cannabis

    18 December 2014
    Other news

    Le groupe de réflexion Terra Nova, proche du PS, a publié un rapport, révélé par Le Monde, intitulé «Cannabis : réguler le marché pour sortir de l’impasse». Il y met en pièces la politique actuelle, «l’une des pires qui se puisse imaginer», et construit des scénarios pour en sortir, notamment une légalisation avec monopole d’Etat qui pourrait avoir un impact budgétaire positif de 1,8 milliard d’euros. Scénarios critiquables, mais qui ont le mérite de parler de la réalité.

  2. Un peu moins de fumée autour des politiques antidrogues

    19 November 2014
    Other news

    Il faut changer la loi de 1970 pénalisant l’usage de cannabis : c’est ce que préconisent deux députés, auteurs d’un rapport sur les drogues illicites dans lequel ils actent l’échec de la politique de prohibition, suivie depuis quatre décennies. Mais ils divergent sur la conduite à tenir : pour l’UMP Laurent Marcangeli (Corse-du-Sud), il convient de punir l’usage d’une simple contravention. Pour la PS Anne-Yvonne Le Dain, une légalisation s’impose dans l’espace privé, avec «une offre réglementée du produit sous le contrôle de l’Etat». (Cannabis : une contravention pour les consommateurs ?)

  3. dominique-broc-trial

    Les Cannabis Social Clubs partent en fumée

    19 June 2013
    Other news

    Les Cannabis Social Clubs (CSC) sont en plein bad trip. Ces coopératives d’autoproducteurs avaient lancé en mars une vaste opération de désobéissance civile, sommant le gouvernement «de prendre ses responsabilités» sur la dépénalisation de la marijuana. Le tribunal de grande instance de Tours a prononcé, hier, la dissolution de la structure fédérant l’ensemble des Cannabis Social Clubs français. Ses membres ont désormais l’interdiction de se réunir.

  4. dominique-broc

    Les Cannabis Social Clubs forcent la loi

    15 February 2013
    Other news

    Ils sont chefs d’entreprises, éducateurs spécialisés, universitaires, produisent eux-mêmes le cannabis qu’ils fument, et entendent «renverser la prohibition». De la marijuana, ils prônent un usage modéré et régulé sans en nier les dangers, surtout pour les jeunes. Pour ce faire, ils ont copié un modèle qui existe depuis vingt ans en Espagne: le Cannabis Social Club (CSC). Associations officieuses à but non lucratif. (Lire aussi: Les politiques restent accros à la répression)

  5. Les coopératives de cannabis sans but lucratif aspirent à la légalité

    25 December 2012
    Other news

    L'autoculture de cannabis croît et se multiplie. C'est la tendance observée par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) qui dénombre 200 000 cultivateurs particuliers de marijuana en France. Une culture domestique généralement pratiquée à l'abri des regards et sous les néons d'un appartement. Mais pas seulement. Depuis 2009, certains se réunissent dans des "cannabis social clubs". Des coopératives, calquées sur le modèle espagnol, au sein desquelles les adhérents font pousser et partagent leurs plants.

  6. France’s Minister of Education favours cannabis decriminalisation

    15 October 2012
    Other news

    Speaking on radio France Inter, Vincent Peillon said, "This is a major issue. I now see almost every night on television reports of illicit trafficking in our suburbs and the danger in which our people live, including school children. Of course, it can be fought by law enforcement. I am absolutely in favour of that, but at the same time, I can see that the results are not very efficient. The question (of decriminalization) has been asked and I hope we can move to seriously address it,” reports 20minutes.fr. (RFI: Outrage after French education minister hints cannabis should be legalised)

  7. Les “cannabis social clubs” arrivent en France

    18 June 2012
    Other news

    Si PS et UMP pensaient avoir enterré le débat sur le cannabis avec la fin de la campagne des législatives, ils se sont trompés. Des militants viennent en effet d’afficher leur détermination à faire évoluer la législation en annonçant, lors d’un Appel du 18 Joint anticipé à Tours, la création de nombreux “Cannabis social club” un peu partout en France, rapportent nos confrères de la Nouvelle République. Illégaux dans l’Hexagone, ces “clubs” n’en resteront donc, pour l’instant, qu’au stade de groupes informels d’amateurs d’herbe ne réunissant chacun pas plus d’une dizaine de membres.

  8. French Socialists kill pro-cannabis call pre-election

    07 June 2012
    Other news

    Three days before round one of a French parliamentary election, President François Hollande's Socialists have crossed swords over pot-smoking with their most likely coalition partner for the next five years, the Greens party. The discord surfaced this week when Housing Minister Cecile Duflot, head of the Greens party, said she backed the legalization of cannabis. Socialist Prime Minister Jean-Marc Ayrault, trying to put the matter to rest, said in a television interview that Hollande had opposed legalization of the soft drug during the presidential election campaign.

  9. Hollande will not go Dutch on cannabis

    Tom Blickman
    17 May 2012
    Article

    The new president of France, François Hollande, is not likely to change cannabis policies. His choice as Minister of the Interior, Manuel Valls, is a declared opponent to any reform on cannabis. During the election campaign, Hollande already opposed the proposal to convert the criminal offence of cannabis use into misdemeanour, put forward by his security adviser and mayor of Dijon, François Rebsamen. Hollande did not want to “give any signal foregoing a deterrent against the use of cannabis."

  10. Cannabis : la «modération» plutôt que l’abstinence

    23 April 2012
    Other news

    Non seulement la prohibition n’empêche pas une consommation massive depuis quarante ans, mais elle crée des «effets pervers» comme l’économie parallèle et le trafic. Quant à la répression des usagers que Hollande entend maintenir, elle ne résout rien, et s’applique de façon «injuste et arbitraire», en ne touchant que certains consommateurs, souvent issus des quartiers populaires. Une «légalisation contrôlée», qui permettrait de «lutter contre le trafic et protéger la santé publique». Comment ? Créer une «Française du cannabis», régie nationale de production, disposant d’un monopole sur la distribution à travers un réseau de «cannaboutiques».

  11. Sanctionner l'usage de stupéfiants par une contravention?

    06 December 2011
    Other news

    Actuellement, l'usage de stupéfiants est puni d'une amende maximale de 3 750 euros et d'un an d'emprisonnement. Une proposition de loi, adoptée le 7 décembre 2011 par le Sénat, entend modifier ces sanctions. Au lieu d'être un délit, le premier usage - et lui seul - deviendrait une contravention, assortie d'une amende de 68 euros. C'est une "suite logique" aux conclusions d'un rapport publié en juillet 2011 par la mission parlementaire d'information sur les toxicomanies, précise Jacques Mézard, président radical du groupe Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) au Sénat, et rapporteur du texte.